LA BATAILLE DE MARATHON

Parmi tous les événements sportifs olympiques, le Marathon se démarque car il est né d’un véritable événement historique et héroïque.

C’était un véritable triomphe accompli par un fantassin de l’ancienne Athènes, qui annonçait – avec ses derniers mots – la victoire des Grecs contre les Perses lors de la bataille de Marathon (en grec ancien : Μάχη τοῡ Μαραθῶνος) en 490 av.

Les Perses, conduits par Darius, avaient débarqué sur la côte est de l’Attique, près d’une plaine nommée Marathon (le « champ de fenouil »). Ils se heurtèrent aux hoplites athéniens et platéens qui, au bout de cinq jours de combat, écrasèrent l’infanterie perse, qui prit la fuite et rembarqua avec de lourdes pertes.

Les Athéniens connaissent la faiblesse de l’armée perse, composée de soldats d’origines différentes, n’ayant pas l’habitude de combattre ensemble. De plus, l’armement perse, avec des boucliers en osier et des piques courtes, rend les soldats plus facilement atteignables.

L’armement grec, quant à lui, est très lourd : les hoplites sont protégés par tout un équipement de métal. Ils combattent en rangs serrés, leurs boucliers formant devant eux une muraille. Une stratégie consistant à encercler les Perses est mise au point.

Selon la légende, un soldat courut près de 42 km en armes pour annoncer la victoire à Athènes, avant de mourir d’épuisement. Ce haut fait est commémoré, depuis les Jeux olympiques de 1896, par la fameuse course du marathon.

Tres beau documentaire sur la bataille de Marathon  sur You tube:

Ainsi, aujoud’hui, la Marathon Race de 42,195 m devint l’un des événements les plus compétitifs lors de la renaissance des Jeux Olympiques en 1896. Un athlète grec nommé Spyros Louis, dirige ce qui a depuis été appelé le Marathon d’origine de l’ancienne ville de Marathon à la Stade panathénaïque à Athènes, a remporté la médaille d’or des premiers Jeux Olympiques modernes et est devenu une légende de l’Athlétisme grec et international. La course de marathon a toujours eu une place importante dans les cœurs et les esprits des sportifs, car elle représente le plus grand effort où le corps humain, l’âme et l’esprit sont testés à leurs limites alors que le coureur se presse pour atteindre la ligne d’arrivée.