Le safran bio grec

Dans la mythologie grecque, KroKus, un bel adolescent qui jouait avec le dieu Hermès fut tué par accident et l’on raconte que lorsque son sang toucha le sol jaillit la première fleur de safran

Le village de Krokos se trouve à proximité de la ville de Kozani, dans la partie nord du pays. C’est ici que se cultive un des très rares safrans d’Appellation d’Origine Protégée pour une qualité qui n’a rien d’un mythe, ni d’une légende.

Si la culture du safran est millénaire, elle présente à Krokos la particularité d’être savamment organisée depuis plus de quatre siècles, pour une qualité et une efficacité du travail sans équivalent. C’est toute une communauté qui vit autour du safran, soit 1 500 familles.

La production de safran en Grèce a des origines anciennes, il vient du Moyen-Orient, mais a été cultivé pour la première fois en  Grèce. De nombreuses peintures trouvées sur l’île de Santorin ainsi que dans d’autres régions du pays montrent des sélectionneurs de safran travaillant dans les champs.

913632d2c2485232c3d2d1f09633808e--ancient-greek-ancient-art

Un détail de la fresque des « Cueilleurs de Safran ». Plusieurs fresques représentant le safran ont été découvertes dans les fouilles d’Akrotiri.

Aujourd’hui, comme alors, le safran grec est un symbole d’excellence et de bonne cuisine. Un plat cuit avec des pistils de safran (ou une poudre de safran) donne du goût et des saveurs typiques de la région méditerranéenne.

Mais le safran a en fait d’abord été connu dans le domaine de la médecine, avant de trouver son usage domestique en tant que condiment et colorant.

On raconte que les guerriers grecs et perses, fatigués de la bataille, se plongeaient dans des bains de safran pour se remettre en forme, un rituel popularisé par Alexandre le Grand!

A travers le temps, le safran est devenu universellement reconnu, comme une herbe capable de soigner n’importe quel désordre ou trouble, dont l’efficacité est aujourd’hui prouvée par de nouvelles études cliniques, et qui autrefois était simplement prouvée par une expérience millénaire. Que ce soit chez les Grecs, les Égyptiens ou les Romains, l’utilisation du safran était variée: parfum, remède, aromate et colorant. Des médecins tels qu’Hippocrate, Homère, Virgile connaissaient déjà les vertus stimulantes, digestives et antispasmodiques du safran!

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s